DIOCESE RUHENGERI: CLOTURE DE L’ANNEE SPECIALE DE LA RECONCILIATION

Written by on octobre 16, 2018

Samedi le 13 octobre 2018, le Diocèse de Ruhengeri a  clôturé l’année spéciale de la réconciliation au niveau diocésain. Cet événement a coïncidé avec la célébration de la fête de la Vierge Marie, Reine de Fatima, patronne de notre diocèse. La messe d’action de grâce a été  présidé par  l’Evêque du lieu, Monseigneur Vincent HARORIMANA. Dans son homélie, il  a rappelé que les chrétiens ont une relation intime qui n’est pas fondée sur la chair. Il a également fait référence à l’unité et l’amour qui sont les dernières volontés de Jésus Christ avant sa mort sur la croix. Par conséquent, le manque d’amour ou nier la fraternité mutuelle, est une trahison à cet héritage. En outre, l’Evêque a dit que le péché est l’ennemi de la paix et de la cohésion sociale. D’ailleurs l’homme est l’auteur du désordre et des souffrances surtout quand il se détourne du chemin de Dieu. Cela fait référence au message de la Vierge Marie à Fatima, il y a 101 an, le message de conversion, de prier le rosaire à l’intention de la paix, le message de la prière incessante pour ne pas sombrer dans le gouffre.

Les chretiens etaient nombreux, venant de toutes les paroisses du Diocese de Ruhengeri

Après la messe, dans son message de circonstance, Mgr Vincent  Harorimana a dit que le Diocèse clôture l’année spéciale de la réconciliation mais la réconciliation continue son cours. Cette année  fait partie de l’habituelle  contribution de l’Eglise catholique pour construire le pays paisible après le Génocide perpétré contre le Tutsi en 1994 qui a emporté des vies humaines entraînant également l’exil, le nombre important de veuves et d’orphelin. Au cours de cette année, différentes initiatives ont eu lieu notamment la rencontre des prêtres pour réfléchir sur leur mission, l’organisation des laïcs pour revoir leur contribution afin de bâtir la société rwandaise, les fora des jeunes et des enfants pour prendre conscience de leur rôle d’espoir et d’avenir du pays. L’Evêque a terminé son message en invitant tous les chrétiens à lutter contre la culture de la mort en optant pour   la culture de la vie.

Un nombre important de prêtres ont concélébré la messe

 

Bénédiction    du peuple avec l’eau   béniteLe Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale pour l’Unité et la Réconciliation, Monsieur Ndayisaba Fidèle, dans son allocution, a remercié les Evêques du Rwanda qui ont inséré l’année de la réconciliation au sein des programmes de trois ans. D’une façon particulière, il a remercié le Diocèse de Ruhengeri qui a soutenu les initiatives de conversion fondée sur la foi. La paix qui règne au Rwanda est le résultat du chemin de réconciliation entrepris par les Rwandais, a-t-il ajouté. Il a également dit que ce jour est célébré dans le mois de l’unité et réconciliation et le  programme de réconciliation correspond à la volonté divine. Il a terminé en appelant aux chrétiens de privilégier ce qui aboutit à la paix.

La joie visible par les chansons diverses 

Le Gouverneur de la Province du Nord, Monsieur GATABAZI Jean Marie Vianney, a dit que c’était une occasion de remercier l’Eglise Catholique pour ses initiatives d’unité et de  réconciliation qui sont visibles dans la région. Il a insisté sur l’unité de la famille, surtout la bonne entente entre le mari et la femme. Selon ses propos, l’unité n’est pas effective sans le pardon et l’unité souhaitée est celle qui prend racine dans les ménages. Enfin, il a dit que la réconciliation au sein de la famille est l’autre devoir de la Commission Nationale pour la Réconciliation.
Signalons que  tous les Evêques du Rwanda se rencontreront à Kibeho le 28 Novembre 2018, pour clôturer l’année spéciale de la réconciliation.

NDAGIJIMANA Diogene


Current track
Title
Artist